Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

Centre d'Information sur les Droits
des Femmes et des Familles
du Vaucluse

 

carte cidff france

flechet orangeLe réseau des CIDFF

Le réseau du CIDFF prend son essor en janvier 1972, grâce à l’ouverture d’un Centre d’Information Féminin (CIF), à Paris. Celui-ci est placé sous l'autorité du Premier ministre, parce que l’Etat avait pris conscience de l’urgence à développer une politique d'accès aux droits pour les femmes.

Au cours des années qui suivent, c’est à la demande de collectivités territoriales et d’associations féminines, qu’une dizaine de CIF commencent à s’implanter dans différents départements. Françoise Giroud, première secrétaire d'État à la Condition Féminine, devient présidente du CIF de Paris et met en oeuvre des mesures, afin de faire évoluer «la condition des femmes».

En 1981, Yvette Roudy devient ministre des Droits des Femmes et présidente du CIF-F national. Elle dispose alors d’un réel budget et de pouvoirs véritables. Elle choisit également de nouvelles orientations (symbolisées par la loi sur l’égalité professionnelle, dite « loi Roudy »). Elle trouve une nouvelle  dénomination pour les CIF : Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles. C’est ainsi qu’en 1982, le CIF-F national devient CNIDFF (Centre National d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles). Il est aussi éditeur de guides pratiques, ce qui permet aux CIDFF locaux de disposer d’une documentation adéquate et mise à jour.

Sous l’impulsion de la structure nationale et dans le cadre d’une convention avec la délégation à l’emploi, le réseau des CIDFF développe des actions dans le domaine de l’emploi et de la formation professionnelle, dés les années 1980.

La mission d’accompagnement des grandes campagnes d’information du ministère des droits des femmes se développe et les CIDFF deviennent des partenaires privilégiés de l’administration des droits des femmes, au plan national, départemental et local.

Dans les années 1990, un conseil national d'agrément, nommé par la ministre, est mis en place pour étudier les demandes d'adhésion des associations locales au réseau des CIDFF. Cette commission délivre les agréments triennaux des CIDFF, qui leur confère une mission d’intérêt général.

Les CIDFF s’impliquent fortement dans la Politique de la ville, par exemple grâce à des permanences dans les quartiers sensibles.
Le développement des actions dans le domaine familial s’intensifie. La prévention des violences et des conflits, et l’accueil des victimes deviennent, pour de nombreux CIDFF, des actions prioritaires. Les actions de soutien à la parentalité se renforcent.

Au cours des années 2000, le CNIDFF signe un contrat d’objectif avec l’État (ministère de l’emploi et de la solidarité, secrétariat d’État aux droits des femmes et à la formation professionnelle) pour la mise en oeuvre de l’égalité entre les femmes et les hommes. En 2016, le CNIDFF devient fédération nationale et les Unions régionales deviennent fédérations régionales en 2017.

Le CNIDFF développe des conventions nationales de partenariat, par exemple avec l’AFPA, l’ANPE et en 2015 avec la Caisse Nationale des Allocations Familiales.

 

fleche bleueLes valeurs du CIDFF

Le CNIDFF est l'organe national du réseau associatif des CIDFF. Il a une mission d'intérêt national en faveur du droit des femmes qui est traduite dans sa charte :
« L'accès des femmes à l'information sur leurs droits constitue une composante essentielle de leur pleine citoyenneté. Elle s'inscrit dans la mise en oeuvre de l'égalité entre les femmes et les hommes, en privilégiant la prise en compte de la globalité des situations vécues et en y répondant par une approche personnalisée».
Son objectif est de favoriser l’autonomie sociale, professionnelle et personnelle des femmes et de promouvoir l’égalité entre les femmes et les hommes.
« Le principe d’égalité des droits et de traitement entre hommes et femmes est une composante essentielle de toute société démocratique fondée sur des valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité. »


Les CIDFF fondent leur action sur les principes et règles contenus dans :

• la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme,
• la Charte Européenne des Droits Fondamentaux,
• les constitutions de 1946 et 1958 et les traités européens,
• les textes de lois, circulaires et recommandations relatifs aux droits des femmes au plan national et international,
• la convention CEDAW (Convention sur l’Elimination de toutes les formes de Discrimination à l’Egard des Femmes)


Cet ancrage du CIDFF Vaucluse à un niveau national permet de faire remonter aux pouvoirs publics les éléments d'analyse issus de l'activité d'information des femmes et des familles et d’intervenir de manière transversale et globale sur l'ensemble des problématiques rencontrées par les femmes.

 

flechet orangeNos engagements
Ils sont basés sur les valeurs de la Charte nationale. Nos actions sont fondées sur la lutte contre toute forme de discrimination et sur le principe d’égalité entre les femmes et les hommes.

 

Nos engagements se déclinent ainsi :

• une prise en compte globale des situations
• une information confidentielle et gratuite
• un accueil personnalisé, bienveillant et de proximité
• une neutralité politique et confessionnelle
• des services de qualité assurés par des professionnels-elles qualifiés-ées et formés-ées.

 

fleche bleueNos missions


Les CIDFF accueillent, informent et accompagnement tous les publics et particulièrement les femmes dans les domaines :

  • de l’accès aux droits
  • du soutien à l’exercice de la fonction parentale
  • de l'accompagnement vers l'insertion socioprofessionnelle et l'emploi des femmes et des familles, en priorité celles en situation de précarité ou de vulnérabilité
  • de la lutte contre les inégalités
  • de la lutte contre les violences faites aux femmes et des violences intrafamiliales.


Ces missions réglementaires n’empêchent pas le développement d’activités, d’innovations, qui répondent aux besoins des publics et aux contextes locaux. Elles s'inscrivent dans le cadre de partenariats locaux et institutionnels et ce en cohérence avec la déclinaison de la convention d’objectif et de moyens Etat / CNIDFF.


Le CIDFF Vaucluse veille à ce que sa gestion et ses actions reposent sur des principes de rigueur, de professionnalisme, garantissant sa viabilité économique et la pérennisation de ses actions.

Nous avons 219 invités et un membre en ligne