Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

Centre d'Information sur les Droits
des Femmes et des Familles
du Vaucluse

J'avais 20 ans et j'ai rencontré un homme. Il était doux, gentil et je l'aimais bien.
Une amie m'a dit : attention, il a le vice de l'alcool ! Attention tu vas avoir des problèmes.
Et bien !!! On verra bien.
Les jours, les semaines ont passé, et il buvait, normalement, raisonnablement.
Nous allions souvent chez ses amis, et là, des bières, puis des bières, et encore des bières : ça avait l'air de leur plaire ; Moi je m'ennuyai, les autres femmes femmes étaient visiblement comme moi.
Malgré l'amour que je portais à cette homme, et après une première engueulade, il était saoul, je décidais de le quitter. Je ne voulais pas de cette vie de rencontres d'alcooliques, et de disputes.
Je parle de cette décision à mon mec et voilà, qu'il me bouscule, me serre fort, m'insulte et me menace.
NON !!! Pas de cela avec moi. Je le gifle ; Et là, j'ai eu très peur, je venais de faire un geste qui n'était de moi.
Je suis partie sur la route, je voulais rentrer chez moi. Le voyant me suivre, je fais arrêter la première voiture et demande de m'emmener loin loin loin et le plus vite possible ;
Je ne raconte pas les jours qui ont suivis : appels, visites, menaces, et les coups retenus par cet homme.
Je ne répondais pas à sa violence, et je m'affichais en public avec des amis.
Par chance, cet homme s'est lassé : il avait trouvé une autre victime (?).
Mon petit conseil : Même avec l'amour, on ne change pas les gens. Il m'aimait mais ne voulait pas se passer de ce vice. Et moi, avec tout l'amour que je lui portais, je n'aurais pas pu changer cela !!! 
L'alcool est un défaut indélébile. Fuyez !!!!!!

Informations site internet

Nous avons 167 invités et aucun membre en ligne